TRANSFORMATION DE CONFLIT (Père Yago Abeledo, M.Afr.)

Le mot conflit vient du latin conflictus qui signifie affrontement, choc, désaccord. Le conflit est un désaccord à cause duquel les parties impliquées ont le sentiment que leur besoins, avantages ou intérêts sont menacés. A la lumière de la définition, les facteurs du conflit sont les suivants:

  • Désaccord
  • Les parties impliquées
  • Le sentiment, intérêts et préoccupations

L’aptitude d’accompagner les parties en conflit amène à développer une méthode (un méta-chemin)  «transformatrice», des rapports reciproques; la transformation des conflits ou la transformation par les conflits.

La transformation de conflit fait recours à des tiers compétents qui restent neutres et fait recours à des méthodes de résistances sans violence qui impliquent tous les acteurs concernés et permettent des relations respectueuses entre eux. Toute transformation de conflit impose une certaine démarche à entreprendre.

Arnold et Amy Windel ont développé une méthode de la transformation des conflits: la méthode de Processwork.

Le Processwork est une approche très créative de transformation de conflit. Il permet de laisser s’exprimer tous les points de vue et de débattre tout en avançant vers des points de résolutions en s’ouvrant à plusieurs niveaux de compréhension. Les idées développées par cette méthode sont:

  • Idée 1: La croissance et l’apprentissage se font au bord de la conscience et de l’identité
  • Idée 2: Les mauvaises choses qui arrivent peuvent parfois être les meilleures
  • Idée 3: L’harmonie a besoin de dissonance
  • Idée 4: la réalité est multidimensionnelle
  • Idée 5: Le pouvoir est votre ami 
  • Idée 6: Vous ne devez rien savoir pour rêver

CONCLUSION

Le conflit est inévitable mais qu’il faut savoir gérer pour que la vie et les relations continuent.

Sr Marina Loli Sépélé

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *