RETRAITE

Résumé de la retraite : ‘’ Chercher et trouver Dieu en toutes choses ‘’ (17-24 Août 2019)
Animée par Sœur Thérèse Verger, une religieuse Xavière, nous avons commencé notre retraite en nous imprégnant de l’histoire de la vie de Saint Ignace de Loyola, par un film intitulé : ‘’ Qui es-tu Seigneur ?’’, qui nous retrace un peu sa vie et son appel à servir Dieu. La Sœur Thérèse nous a introduits et accompagnés toute la semaine par le Principe et le fondement de Saint Ignace selon lequel, l’homme est créé pour louer, respecter et servir Dieu notre Seigneur et par là sauver son âme, et les autres choses sur laface terre sont créées pour l’homme, et pour l’aider dans la poursuite de la fin pour laquelle il est créé.
Prenant un seul mot par jour, (créer, louer, respecter et servir), sœur Thérèse nous a décortiqué ce principe ignacien qui rejoignait les trois vœux évangéliques que nous essayons de vivre dans la vie consacrée, à la suite du Christ pauvre, chaste et obéissant :
-L’homme est créé pour louer Dieu, or, la louange est du côté de la pauvreté, de l’humilité.
– Respecter est de l’ordre du vœu de la chasteté, il exige le juste milieu, la juste distance ou la juste manière d’être en relation avec Dieu (sans fusion) et avec les autres créatures de Dieu.
– Le service est comme une clef pour aller à Dieu, car il est gratuit et nécessite la foi en Dieu afin d’être libre ou dépouillé pour éviter un retour sur soi ou s’attendre à une reconnaissance.
Nous avions par jour, pour notre méditation personnelle, 4 à 6 textes bibliques précédés d’un entretien du groupe avec quelques orientations pour mieux prier par ce principe ignacien.
Ainsi, nous avons été interpelés à faire un discernement sur les mouvements des esprits (bons comme mauvais) qui habitent nos cœurs et qui sont souvent en conflits, d’où la nécessité du combat spirituel. En effet, le mauvais esprit se reconnait dans la démesure ; l’excès ; et le trouble, alors que le bon esprit survient dans un cœur humble ; paisible et dans un élan de désintéressement. Nous sommes donc invités à mener ce combat spirituel qui se mène à l’intérieur du cœur qui est à convertir.
Nous avons clôturé cette belle expérience de la retraite, par une célébration eucharistique au cours de laquelle, chaque participant(e) a partagé et présenté les fruits de la retraite, devant l’autel du Seigneur, comme une offrande, comme une suite de résolutions pour redescendre du mont Tabor et retourner à nos apostolats habituels, avec un cœur renouvelé.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *