Outils d’accompagnement

Le 5 juillet le P. James KULWA SHIMBALA (SMA) a introduit le module sur les outils d’accompagnement. Pour bien accompagner il est nécessaire des conditions favorables pour l’écoute active, l’empathie, le regard positif, l’authenticité, confidentialité, aider la personne à libérer la parole, à nommer les émotions, les sentiments, les pensées, les comportements sans juger, aider à ce que la personne, elle-même trouve ses propres réponses et solutions.
Dans la théorie de choix de Willian Gras, il est nécessaire de choisir 4 choses pour focaliser le processus de transformation en vue d’avoir un bon résultat, il s’agit de trouver la meilleure façon de résoudre le problème. L’accompagnateur(trice) peut aider l’accompagné(e) à revoir sa façon de penser et d’agir qui peuvent causer de problèmes, et comment un changement dans la pensée ou dans les actions peut changer les émotions et les sensations dans les corps, exemple des 4 roues d’une voiture.


En groupes de 3 personnes, nous avons fait un exercice pratique d’accompagnement pour expérimenter les 3 rôles : accompagnateur, accompagné(e) et observateur. Cela nous a aidés à nous entraider et à nous resituer dans des exemples concrets. L’accompagnateur peut poser ces 2 questions : qu’est-ce que tu ressens ? Qu’est-ce qui se passe en toi ?
Le 15 juillet nous avons continué le module de l’accompagnement. L’invitation à prendre conscience que je n’ai peux pas changer l’extérieur mais je peux me changer moi-même, et pour cela j’ai de choix à faire et de renoncements : dans ma façon de penser, d’agir et de me comporter.
La méthode ABCDEF d’Aaron Beck aide à discuter et à remplacer la pensée tordue par une meilleure. Il s’agit de préparer un plan précis qui soit réaliste, réalisable et évaluable.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *